mercredi 8 novembre 2017

(Lecture) Martin Eden - Jack London



Martin Eden, le chef-d’œuvre de Jack London, passe pour son autobiographie romancée. Il s’en est défendu. Pourtant, entre l’auteur et le héros, il y a plus d’une ressemblance. Ouvrier devenu écrivain, Martin Eden n’arrive plus à se reconnaître dans le prolétariat dont il est issu mais refuse la bourgeoisie qui lui tend les bras. Bourlingueur et bagarreur issu des bas-fonds, il troque l’aventure pour la littérature, par amour et par génie. Mais sa chute sera à la mesure de son ascension vers le succès : vertigineuse et tragique.


Ah, Martin ! Cher Martin ! 
Depuis le temps que l'on me conseillait ce classique. Moi, qui voulait découvrir Jack London (je croyais le faire avec son Croc-Blanc) tous me conseillaient, unanimement ce roman-ci et c'est donc à l'improviste que je me suis laissée prendre au jeu. 

Martin Eden est un marin d'une vingtaine d'année. Il est rustre, bourru et n'a pas des manières bourgeoises ni de grandes connaissances (il a quitté l'école bien trop tôt, pour travailler). Martin est un rude bonhomme qui travaille dur certes, mais qui pour oublier sa vie difficile, boit chaque soir plus que de raison, ce qui l'entraîne bien souvent dans des bagarres. 
C'est d'ailleurs en venant en aide à un jeune homme lors d'une échauffourée, qu'il va faire la connaissance de la sœur de ce dernier, Ruth. Elle est belle, distinguée, intelligente et il tombe immédiatement sous son charme. Mais Martin sait que pour conquérir la belle (son seul désir, dès lors) il va devoir apprendre et devenir une copie de cette bourgeoisie à laquelle il n'est pas habitué mais à laquelle appartient celle qu'il aime. 
Pour ce faire, Martin décide de lire, lire et lire encore ; notant et annotant, s'enrichissant, se transformant. Alors, au fil des pages se succèdent les ouvrages qu'il lit et il se forge une pensée différente de celle qui était la sienne auparavant. Il va même se rêver écrivain et outre conquérir sa belle, cela deviendra le seul but de sa vie. 

Quel roman ! Quel chef d'oeuvre ! Et quel personnage ! 
Martin est un personnage tellement attachant qui, tout au long de sa transformation m'a émue, même si ce qu'il devient à force de savoir, de juger et de porter un regard différent sur le monde, je ne le cautionne pas. Il n'empêche que ce roman est un bijou de questionnement. 
Comment ne pas se retrouver un tant soit peu dans la peau de Martin et d'imaginer ce qu'il se passerait. Je n'ai cessé de faire le comparatif de nos deux vies : moi aussi mes lectures m'ont forgé, m'ont donné des valeurs, une certaines façon de penser également... Et puis, je n'ai pu que m'attacher à Martin lui, qui à force de vouloir apprendre, à force de vouloir le beau, l'argent et le succès se perds dans un monde qui n'est pas le sien. Il devient un autre, plus fragile au final que le Martin du début ! 

Ce roman se veut une belle critique de la société de l'époque, de ses codes, de ses pensées... Il dénonce l'avilissement de la société pour l'argent, la grande pauvreté de la classe ouvrière et également l'hypocrisie des uns et des autres ! Et il nous oblige également à nous regarder en face, nous, si facilement modulable et influençable. Il nous pousse à nous questionner, à fuir le retranchement. 

Il semble également, du moins c'est ce que certains disent, que le parallèle entre Martin et l'auteur est flagrant. Que Jack s'est inspiré de sa vie pour créer son personnage. Sûrement, me direz-vous, car après tout, il doit bien y avoir un peu de chaque auteur dans son livre ! 

Je ne sais si, au final, mon avis rend vraiment justice à ce petit bijou littéraire ; mais je ne saurai que vous conseillez de le lire et ainsi, de vous laissez emporter comme moi dans un ailleurs dont on ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec notre société actuelle et notre condition. A lire absolument !


2 commentaires:

  1. Lu il y a un sacré bout mais je veux m'y remettre un jour. Beau billet Malorie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Suzanne. J'ai bien peur de ne pas rendre hommage à ce livre, avec mon avis mais j'ai vraiment mis tout mon cœur à le rédiger. Je suis comme toi, je pense le relire un jour, tant ce roman nous en apprend. Bises

      Supprimer

Merci de votre visite, à bientôt !