samedi 30 décembre 2017

(Lecture) Mudwoman - Joyce Carol Oates



Abandonnée par sa mère à demi-folle au milieu des marais de l’Adirondacks, Mudgirl, l’enfant de la boue, est sauvée on ne sait trop comment, puis adoptée par un brave couple de Quakers qui l’élèvera avec tendresse en s’efforçant toujours de la protéger des conséquences de son horrible histoire. 
Devenue Meredith "M.R" Neukirchen, première femme présidente d’une université de grand renom, Mudgirl, brillante et irréprochable, fait preuve d’un dévouement total à l’égard de sa carrière et d’une ferveur morale intense quant à son rôle. Mais précisément épuisée par la conception d’une rigidité excessive qu’elle a des devoirs de sa charge, tourmentée par ses relations mal définies avec un amant secret et fuyant, inquiète de la crise grandissante que traverse les États-Unis à la veille d’une guerre avec l’Iraq (crise qui la contraint à s’engager sur un terrain politique dangereux) et confrontée à la classique malveillance sournoise des milieux académiques, M.R. se retrouve face à des défis qui la rongent de manière imprévisible. 
Un voyage sur les lieux qui l’ont vue naître, censé lui rendre un peu de l’équilibre qui lui échappe, va au contraire la jeter dans une terrifiante collision psychique avec son enfance et menacer de l’engloutir une fois encore, mais dans la folie. 
Cette impitoyable exploration des fantômes du passé, doublée du portrait intime d’une femme ayant percé le plafond de verre à un coût gigantesque, fait de ce livre ainsi que l’a proclamé la critique, "un géant parmi les grands romans de Oates".

Joyce Carol Oates est un auteur que je souhaitais découvrir depuis pas mal de temps mais, perdu dans l'ampleur de ses publications (toutes encensé par les lecteurs qui l'apprécie), je ne savais par où commencer. 
Finalement, Suzanne m'a gentiment conseillé trois titres et c'est sur Mudwoman que mon choix c'est posé. Et grand bien m'en a pris puisque cette lecture est au final un énorme coup de cœur. 

Mudgirl c'est cet enfant que sa mère, considérée comme marginale et folle, tente de tuer en la jetant, avec sa poupée de chiffon, dans la boue d'un marais de la Blak Snake River. 
Sauvée in extremis, elle est finalement recueilli par un couple qui lui donne tout l'amour dont elle a besoin. Mudgirl se plonge dans les études, devient une jeune femme brillante et la première femme présidente d'une université. Celle que l'on appelle désormais MR (Meredith Neukirchen) s'apprête à faire un discours, lors d'un congrès, dans sa région de naissance. 
Dès lors, son passé semble la rattraper et des flash, des cauchemars l'assaillent et lui dévoile un passé terrifiant, traumatisant. 

Joyce Carol Oates nous interroge ici, avec talent, sur la survit et la construction dans l'amour après un traumatisme, après un début d'existence où l'absence d'amour, de tendresse était la seule vérité.
L'auteur nous dépeint l'être humain dans ses pires travers, dans ses faiblesses, ses illusions. Elle nous entraine indubitablement dans le plus sombre de l'humanité. Et le tout avec brio. 
Ce fut une lecture intense, passionnante, sombre. Honnêtement, ce fut parfois difficile, à la limite de l'asphyxie, comme si moi aussi, je sombrais dans cette sale boue d'un marais. 
Une lecture d'une grande richesse, impressionnante et qui nous interroge, nous prend à témoin. J'ai également apprécié découvrir un pan de l'Amérique, que je ne connais trop peu. 

En conclusion, moi qui souhaite faire de 2018 une année consacrée à la littérature américaine, que je ne connais pas ou peu, j'ai été plus que ravie de découvrir cet auteur à la plume si puissante et magnifique. Mon année 2018 me portera, encore, dans les pas de Joyce Carol Oates et de son œuvre magistrale ! 

Un grand merci à Suzanne, grâce à qui je dois ma découverte d'un auteur exceptionnel. Je vous invite d'ailleurs, ami(e)s lecteurs, lectrices à découvrir son blogue littéraire et notre beau café La Jasette dont elle est l'administratrice. 


2 commentaires:

  1. Quel billet pour une sacrée bonne lecture!!! J'adore lire Oates qui ne cesse de m'étonner à chacun de ses écrits. Je te souhaite encore de belles découvertes au fil de ses écrits.

    P.S. Merci pour le petit mot pour le Café. Il ne serait rien sans des passionné.e.s comme toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tellement apprécié sa plume et sa manière de "décortiquer" l'âme humaine ! Et quel personnage que cette MR !
      Bisous et de rien pour La Jasette, c'est sincère.

      Supprimer

Merci de votre visite, à bientôt !