lundi 22 janvier 2018

(Lecture) Rites d'automne - Dan O'Brien



Dan O'Brien, spécialiste des espèces en voie de disparition, œuvre pendant plusieurs années à la réintroduction des faucons pèlerins dans les Montagnes Rocheuses, menacés d'extinction par l'utilisation massive de DDT. Au cours d'une mission en 1986, il s'attache à Dolly, une femelle élevée en captivité qu'il se met en tête d'élever et de réhabituer à la vie sauvage. Avec elle, il va entreprendre un incroyable voyage, celui de la migration aviaire naturelle : au cours de leur périple de la frontière canadienne au golfe du Mexique, une amitié hors du commun se dessine. Mais au-delà de l'étude exemplaire de l'univers de la fauconnerie, 'Rites d'automne' est aussi une évocation des grands espaces de l'Ouest américain, un conte métaphorique sur la liberté et une ode à la nature.

L'envie de lire ce livre m'est venu lorsque j'ai entendu parler de l'auteur (il faut dire que depuis quelques semaines, je m'intéresse à la littérature étrangère et plus particulièrement à la littérature américaine. J'avais tellement été enchanté par ce que j'avais appris lors de la diffusion des Carnets de route de François Busnel (rédacteur en chef du magazine Lire) sur france5, que j'ai voulu découvrir les auteurs dont il avait été question dans ces émissions. 

Dan O'Brien est un farouche défenseur de la nature. Amoureux de la faune et de la flore, il n'hésite pas à s'engager personnellement en créant, par exemple, dans son ranch du Dakota du Sud une société d'élevage de bisons. La nature tient une place plus qu'importante dans sa vie (il est d'ailleurs un spécialiste des espèces en voie de disparition) et, je me suis sentie en totale osmose avec sa vision des choses. 
En 1965, engagé par la Peregrine Fund Inc. il participait à la réintroduction dans la nature, de faucons élevés en captivité. 
Un jour, alors que trois des quatre faucons qu'il devait relâcher se font tuer, capturés par un aigle royal, il décide de contrer le sort et d'offrir à la femelle rescapée une nouvelle vie. Dolly était en effet condamné, après l'échec de sa réhabilitation, à rester sa vie entière au centre de protection. Mais Dan O'Brien ne pouvait laisser faire cela. Il s'engage alors dans un voyage magnifique, au multiple couleurs et aventure, afin d'apprendre à la jeune Dolly a vivre en liberté. 
Une magnifique histoire d'amitié se créée entre l'homme et l'animal, offrant au lecteur un pur moment de bonheur. L'auteur met au point des techniques de dressage (prenant en compte de nombreuses variables : poids du faucon, vitesse du vent, etc.) afin d'apprendre à Dolly a chasser, à vivre en liberté.  
Ce livre est tout simplement magnifique ; c'est un ode à la nature et à son respect. Aujourd'hui, alors que le monde semble devenu fou (saccageant nos ressources, méprisant la vie, bafouant la nature et sa beauté), l'auteur nous offre un texte a mettre entre toute les mains, permettant ainsi à certaines personnes de prendre conscience de la beauté de la nature et de son caractère essentiel à notre survie. 
J'ai particulièrement été réceptive à ce récit, car je suis amoureuse de la nature, j'essaye chaque jour d'en prendre soin, par petit geste. Je regarde la faune, la flore avec toujours le même émerveillement dans les yeux, toujours le même amour... Je ne fais qu'un avec la nature et, ce récit fut une véritable bouffée de bonheur, de respect et de vert, qui m'a permis de me ressourcer (il faut dire que je vis dans une grande ville). 
En suivant Dan O'Brien et Dolly, je n'avais qu'une envie, être à leur côté et vivre comme eux ; partager cette expérience régénératrice. Ce livre m'a donné encore plus envie de me mettre au service de la nature, de la servir, de la protéger... 
Dans un style d'une grande richesse, parfaitement abordable (même par les adolescents), l'auteur nous invite à un voyage hors du commun qui, je vous le certifie, n'est pas près de s'effacer de ma mémoire. Il y a des livres, comme celui-ci, qui font partie de vous à jamais... 
Je vous encourage vraiment à lire ce récit, à vous en imprégner et à le transmettre autour de vous. C'est un livre qui doit voyager et, qui doit être lu par tous. Merci monsieur O'Brien !


1 commentaire:

  1. Excellent billet d'un auteur de talent. Psttt, j'aime beaucoup ta nouvelle déco.

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite, à bientôt !