jeudi 1 février 2018

(Lecture) Les soeurs Carmines T2, Belle de gris - Ariel Holzl



Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons. En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu'à tuer, demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Mi-janvier, je découvrais le premier opus de cette saga et je n'ai pas pu résister longtemps avant de lire la suite. Pourtant, j'avoue que j'avais quelques appréhensions. Souvenez-vous, dans mon avis sur Le complot des corbeaux, je vous disais que je n'avais pas vraiment apprécié la sœur aînée, Tristabelle et, ce second tome lui est consacré. Autant vous dire, que j'avais quelques peurs... 

Et bien sachez que Tristabelle, cette jeune femme psychopathe, imbue d'elle-même a su me toucher, non seulement par ses répliques cinglantes que par son caractère et histoire. Apprendre à mieux la connaitre m'a fait l'apprécier et même l'aimer. Ce n'était pas gagné pourtant, croyez-moi !
Ici, elle a su me toucher et m'émouvoir parfois. J'ai ris à ses côtés, beaucoup même ! Elle a un caractère complètement loufoque et franchement insupportable mais bon, elle est attachante tout de même. Ici nous la suivons, quelques mois après la fin du tome précédent. Elle souhaite se rendre au bal de la reine, où cette dernière choisira sa nouvelle dame de compagnie. Et comme vous vous en doutez, Tristabelle sait qu'elle sera celle-ci et elle est prête à tout pour y parvenir, même si tout ne se passera pas comme prévu. 

Nous en apprenons plus aussi sur Grisaille, cette ville "burtonienne" et ô combien sombre et déjantée ! Cette bourgade est un personnage à part entière et c'est limite celui que je préfère le plus. 
On y retrouve avec plaisir Merryvère et Blaise (ces deux-là me font chavirer) ainsi que Dolorine et Lady Carmine. 

Ce tome est encore plus abouti que le précédent. De sa plume poétique et fluide, Ariel Holzl nous offre un monde original et tellement bien construit. Ici, on sens vraiment qu'il a pris plus d'assurance que dans le premier tome, nous baladant dans Grisaille, au côté de Tristabelle ! 
Je n'arrivais pas à refermer le livre que j'ai lu en un soirée et matinée. J'en ai même rêvé, tellement cette histoire vivait en moi ou, plutôt tellement je faisais partie de ce récit. Car le talent de l'auteur est bien de nous embarquer aux côtés de ses personnages et vivre intensément la vie à Grisaille. 

J'ai déjà tellement hâte de lire le troisième tome, qui n'est pas encore sortie mais que je me procurerais rapidement. J'ai lu les deux premiers au format numérique, mais j'ai tellement aimé que je vais me les offrir en version papier et, j'espère avoir l'honneur de rencontrer, un jour, Ariel Holzl. 

Vous l'aurez compris, j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce tome, comme pour le précédent. Je vais suivre l'auteur avec intérêt et je le remercie de m'avoir offert de si belles heures de lecture. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite, à bientôt !